Qu’est-ce que l’implantation capillaire ?

Près de 25 millions de personnes, en France, souffrent de la chute des cheveux ou encore l’alopécie. Pouvant toucher tous âges, plus la chute commence tôt, plus elle évolue rapidement et dans la plupart du temps avec des répercussions psychologiques. Comme alternative efficace à ce problème d’ordre esthétique, le recours à l’implantation capillaire ou le greffe de cheveux semble être une solution pratique et non invasive. Cette dernière consiste à faire usage de vos propres cheveux en vue de les réimplanter sur les zones à densifier. Parcourez cet article pour plus de détails sur ce sujet.

À qui s’adressent l’implantation capillaire et la greffe ?

Avant toute chose, il est important de souligner que l’alopécie androgénétique aussi connue sous le nom de calvitie représente plus de 80 % des alopécies. Chez la gent masculine, celle-ci se manifeste par le recul progressif de la lisière des cheveux en haut du front et se poursuit sur tout le sommet du crâne. Chez la femme, la calvitie quant à elle ne présente pas le même aspect puisqu’elle se manifeste par des cheveux de plus en plus clairsemés au niveau de la raie de coiffage. Aussi, on retrouve l’alopécie de traction due aux chignons plaqués, aux tresses serrées à répétition, etc. Dans les trois cas, la greffe capillaire demeure la plus efficace de toutes. Pour ce qui est du prix d’implantation capillaire, en fonction des besoins de chacun ainsi que la technique utilisée, ce dernier peut aller jusqu’à quelques milliers d’euros. Pour la simple et bonne raison que, plus le nombre de greffons implantés est important, plus le prix sera naturellement élevé.

Quelques mots sur les différentes techniques de l’implantation capillaire

De manière générale, le principe de la greffe de cheveux ou des implants capillaires se fait de manière très simple. Il s’agit de prélever les cheveux au niveau de la zone de la couronne hippocratique à l’arrière de la tête pour venir s’implanter vers l’avant, dans la région du front et de la tonsure. On recense par ailleurs trois différentes techniques de greffes que sont la FUT ou Follicular Unit Transplantation, la FUE ou Follicular Unit Extraction et la DHI ou Direct Hair Implantation. Des techniques qui sont réalisées sur une durée d’intervention variant en fonction des cas à traiter, entre trois, quatre heures à deux jours. Sans compter que ce sont des méthodes adaptées et correspondantes à un seul et même objectif, celui de redonner toute sa densité à votre cuir chevelu. En passant, trouvez ici plus de renseignements sur le greffe de cheveux à Bordeaux et dans d’autres villes de France.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.