Grossesse : comment éviter les infections urinaires ?

Un bon nombre de femmes enceintes sont sujettes à l’infection urinaire. La bonne nouvelle c’est que dans la majorité des cas, l’infection peut être traitée rapidement sans difficulté. Notamment si elle est diagnostiquée à temps. Les complications ne sont donc à craindre que quand l’infection est repérée trop tardivement, ce qui n’est pas très fréquent. Mais de quoi s’agit-il en réalité ? Quelles en sont les causes ? Comment le soigner et le prévenir ? La réponse dans cet article.

Les causes et symptômes de l’infection urinaire

Une infection urinaire est généralement due à un germe qui a pénétré dans les voies urinaires et qui s’y est accru. Une bactérie intestinale du type Escherichia coli est aussi à l’origine de l’infection urinaire. Celle-ci provoque habituellement une cystite, autrement dit une inflammation de la vessie.  Occasionnellement, d’autres germes tels que la bactérie Chalmydia trachomatis entraîne une infection urinaire.

La plupart du temps, l’infection urinaire ne déclenche quasiment aucun symptôme pendant la grossesse. Elle peut en revanche sembler très apparente, dans certains cas. L’infection urinaire présente alors les symptômes classiques d’une cystite. À savoir le besoin urgent et fréquent d’uriner, même s’il ne s’agit que de quelques gouttes. Sentir une sorte de brûlure pendant que vous urinez ou avoir des urines malodorantes peut aussi présager une infection urinaire.

Toutefois, l’infection urinaire peut simplement se manifester par une simple sensation de lourdeur dans le bas du ventre. Dans la mesure où vous viendrez à ressentir l’un ou l’ensemble de ces symptômes, pensez à consulter Livi.fr. Il s’agit du 1er site français de téléconsultation médicale en France, vous pourrez de ce fait demander conseil à un médecin en ligne. Et ce, depuis votre smartphone à l’aide de l’application Android et iOS.

Infection urinaire : quel traitement adopter pendant la grossesse ?

Soigner une infection urinaire est assez primitif. Pour une simple infection urinaire, il vous suffit juste de prendre un antalgique accompagner d’antibiotiques spécifiques durant quelques jours pour que tout rentre dans l’ordre. Bien évidemment, l’antibiotique en question ne devra présenter aucun danger pour votre bébé. En gros, votre médecin adaptera le traitement selon ce que votre examen révèlera.

Infection urinaire : les solutions de prévention pendant la grossesse

Fort heureusement, il est entièrement possible de réduire les risques d’infection urinaire durant la grossesse. Pour ce faire, vous devez boire suffisamment d’eau, environ 1,5 à 2 litres par jour. Si possible, prenez également le temps de boire du jus de cranberry, ce dernier peut largement assurer la protection de votre vessie contre les éventuels germes. Évitez aussi les aliments et les boissons dites agressifs pour la vessie. Notamment les épices, le cresson, le thé, le café et les asperges. Vous essuyez d’avant en arrière aussi bien après chaque rapport sexuel que quand vous allez aux toilettes peut également diminuer le risque d’infection urinaire lors de la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.