AVC : les signes qui doivent alerter

Faisant partie des maladies les plus fréquentes et les plus redoutés, l’accident vasculaire cérébral peut frapper aussi bien les adultes que les enfants. Il peut avoir des conséquences néfastes sans être diagnostiqué l’avance, notamment un déficit neurologique grave avec la perte de toutes les fonctions motrices. Pour faire une intervention médicale rapide, il est alors important de connaitre les signaux d’alerte. Voici toutes les réponses à vos questions.

Faiblesse musculaire et paralysie d’un membre

Causant la destruction progressive des neurones, l’AVC affecte tout l’ensemble du corps et a impact immédiat sur le travail des muscles et des nerfs. La victime présentera alors le symptôme de faiblesse musculaire, de paralysie partielle ou complète sur le côté droit ou gauche du corps, principalement la partie du visage qui arrive difficilement à faire des mouvements.

Etourdissements

Affectant directement la partie cérébrale, l’AVC provoque souvent une perte soudaine de l’équilibre. La personne concernée aura une sensation de vertige, qui peut être accompagnée de nausée et de vomissements. Elle est aussi souvent victime de malaise. Dans ce cas, une consultation médicale immédiate s’impose pour prévenir le pire des cas.

Troubles visuels et perte de mémoire

Les troubles de la vision peuvent se manifester de différentes manières, mais de manière générale la personne préalablement victime de l’AVC présentera le symptôme de la vision floue, de la vision double ou une mauvaise perception des objets. La vision de près et de loin est donc perturbée. Ce trouble de l’acuité visuelle est accompagné d’une perte de la mémoire qui peut survenir de façon brutal ou progressif. La vie familiale et les activités quotidiennes sont ainsi affectées.

Difficulté à s’exprimer

En cas d’AVC, il est possible de perdre la parole en se confrontant à des difficultés de s’exprimer, à l’oubli des mots et à l’impossibilité d’émettre un son bien articulé et modulé. Ce trouble d’élocution et du langage altère alors rapidement la capacité de communication. Si tous le symptôme perdure plus de 12 à 24 heures, il est important de consulter rapidement un médecin.

Maux de tête intense et vomissements

Si les maux sont souvent pris à la légère, ils peuvent aussi être signes de maladies graves, notamment quand il s’agit de l’algie vasculaire de la face, qui est caractérisée par une intense douleur au niveau de la zone œil tempe qui peut concerner un seul ou les deux côtés du visage. Cette forme de céphalée est généralement suivie de vomissement sévère et gravidique. Si tous les symptômes précités sont combinés, faites une intervention médicale rapide et dans l’immédiat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *