Comment créer sa propre clinique privée ?

Vous êtes diplômé en médecine et souhaitez vous installer en libéral en créant votre propre clinique. C’est un beau projet, mais avant de le concrétiser, il faut penser aux nombreuses démarches à effectuer. Démarrer une clinique privée requiert un investissement sur tous les plans. Pour vous aider à y voir plus clair, voici les étapes essentielles à respecter pour l’obtention du feu vert des différents organismes décideurs.

Étudiez et budgétisez votre projet

L’étude de faisabilité de votre projet est la première étape à effectuer. Réalisez une étude de marché afin que vous puissiez avoir une idée de la rentabilité de votre projet. Y a-t-il d’autres cliniques ou centres de santé aux alentours de la future implantation de votre clinique ? Déterminez également le niveau de vie moyen des habitants de la ville où vous comptez exercer. Cela vous convient-il ? Visez-vous principalement une patientèle socialement populaire ou des patients plus « VIP » ? Ensuite, budgétisez votre projet en prévoyant les coûts de l’aménagement de la clinique. De grands travaux sont-ils à prévoir ? Tenez compte des besoins pour l’installation. Vous devez investir dans l’achat de materiel hospitalier ou médical. Pour rassurer votre patientèle, il faut bien équiper votre clinique. Le matériel hospitalier indispensable varie en fonction de votre type d’activité. Vous aurez certainement besoin de literie, de mobilier, d’instruments de base tels les sets de soins et les équipements propres à votre domaine d’activité. Vous devez également tenir compte des frais de fonctionnement de la clinique, des assurances, des impôts, et des frais de gestion de la patientèle.

Les démarches administratives à effectuer

Pour démarrer votre clinique privée, vous devez vous enregistrer auprès du Conseil de l’Ordre de référence, si bien entendu, votre profession en est dotée. On vous demandera divers documents relatifs à votre activité. Vous recevez par la suite votre carte professionnelle. Ensuite, vous devez vous inscrire auprès de la DDASS (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales) de votre département. Ceci pour la vérification de votre niveau d’étude. Vous recevrez une attestation d’enregistrement. Vous devez par la suite vous rendre auprès de votre CPAM afin de vous inscrire au registre des Professionnels de Santé / Praticiens Médicaux et d’adhérer à la convention. Lorsque toutes ces démarches sont effectuées, vous devez remplir une déclaration de votre activité auprès de l’URSSAF (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales) pour l’obtention de l’immatriculation de votre clinique. Enfin, inscrivez-vous auprès de la CARMF (Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *